Sit-in pour un arc-en-ciel russe


Le 12 juin dernier, une loi promulguée par le président russe Vladimir Poutine et votée par les parlementaires de la Douma, criminalise ce que les autorités russes appellent la «PROPAGANDE HOMOSEXUELLE». Il s’agit en réalité de criminaliser toute communication autour de l’homosexualité, la simple évocation de problématiques pouvant être liées aux personnes LGBTI, toute communication autour de la défense des droits des personnes LGBTI, tout discours de prévention ciblé, toute utilisation de symboles comme le drapeau arc-en-ciel par exemple, tout débat autour de l’homosexualité. Enfreindre cette loi est sanctionné d'une amende, d’une peine de prison et d’une expulsion du territoire pour les résidents étrangers. En ce qui concerne Internet et les médias, les amendes sont plus lourdes encore.

Aujourd’hui, les mondiaux d’athlétisme se déroulent en Russie. Demain, à Sotchi, se dérouleront les prochains Jeux olympiques. Mais des voix s’élèvent, de plus en plus nombreuses, pour demander le boycott de ces jeux. 

Le coureur américain Nick Symmonds vient de dédier sa médaille d’argent aux gays, lesbiennes, bisexuel-le-s, transgenres de Russie, prenant le risque d’être emprisonné puis expulsé de Russie. La Fédération internationale de football, qui organisera en 2018 la Coupe du monde en Russie, a demandé des « clarifications » aux autorités du pays. 
Une page Facebook « Boycott 2014 Winter Olympic Games in Russia » compte aujourd'hui plus de 44 000 soutiens. Une pétition du mouvement anti-homophobie « All Out » - plus de 350 000 signatures à ce jour - a été déposée mercredi 7 août auprès du Comité international olympique (CIO). À Saint-Pétersbourg, l'association « Coming Out », dont l'activité tombe désormais sous le coup de la loi, continue son combat pour le respect des LGBT.

Aussi, comme cela s’est déjà produit en Belgique, au Québec, à New York, etc., et en solidarité avec toutes les personnes LGBTI de Russie, à leurs familles, à leurs ami-e-s, à leurs soutiens, La Station et SOS Homophobie Alsace vous proposent un "sit-in" pacifique devant le Consulat de Russie, pour dénoncer une loi qui bafoue les droits humains fondamentaux et musèle les citoyen-ne-s russes. Rendez-vous le jeudi 22 août, à 18h30, devant le Consulat Général de Russie, 6 place Sébastien Brant, à Strasbourg.

Soyez nombreuses et nombreux. 


Rappelez-vous : et si vous étiez né-e-s en Russie ?